30/05/2010

"Mes personnages mènent la danse"

Voilà le titre que Christine Brunet a décidé de donner à mon interview...

Interview où celle qui pose les questions s'implique autant que celle qui répond : 

"Je lis les premiers extraits et tombe sur une structure inhabituelle, un jeu de dialogues qui construit le roman au fil des idées dans un échange qui ressemble autant à une partie de ping-pong constructive qu'à une vraie réflexion sociale  et philosophique. Du coup, j'ai envie d'en savoir plus...  Et pour cela de provoquer l'auteur sur le terrain délicat de la modernité de ses écrits..."

Pour lire la suite : Clic sur l'image ou ici

Merci Christine... Au plaisir de te lire et de te découvrir ;-)

cb

Publié dans Interviews | Lien permanent |  Facebook |

Commentaires

Interview tout à fait délectable!!!!

Écrit par : Edmée | 31/05/2010

Bien menée par Christine !

Écrit par : kate | 31/05/2010

C'est vrai: Christine est une questionneuse imbattable. On aurait peur de se retrouver sur une chaise dans un petit bureau avec elle et une lampe dans les yeux: je dirais mon poids, le nom des hommes de ma vie dans l'ordre sans me tromper, et le montant exact de mes revenus ;)

Écrit par : Edmée | 31/05/2010

Oui !!! A un moment donné, je me suis bien rendue compte que j'avais affaire à une auteure de polars !!!!

Écrit par : kate | 31/05/2010

Je m'amuse bien en faisant ces interviews... Parfois, l'auteur, pieds et poings liés, renâcle,s'agace, remâche ses réponses... Grrr... Curieusement, avec toi, Kate, je n'ai pas eu à utiliser de thiopenthal... Tu t'es mise à table avec une petite étincelle dans le regard qui en disait long... Attention à la fiche de lecture qui va tomber à la rentrée sur le blog Aloys!!!

Écrit par : Christine Brunet | 09/06/2010

Christine, je n'ose te demander ce qu'est le "thiopenthal" (...)Pendant que je te répondais, je fignolais un chapitre consacré à un interrogatoire policier... Ma stoïque héroïne (suspecte no 1)était restée très calme... J'ai essayé de réagir de la même façon ;-)

Écrit par : Kate | 09/06/2010

C'est vrai qu'être intervieuwée par Christine, c'est derechef se trouver entre de bonnes mains ! Auteure de polars, on sait que la vérité doit jaillir, sinon ...De plus ce que j'apprécie chez ce tintin reporter hexagonal, c'est que les questions, à chaque fois différentes, s'adaptent à la perfection à chaque auteur ..Et puis, lire les réponses, c'est mieux que s'asseoir devant la télé et s'enfermer dans la cabane d'un feuilleton-réality ! Merci kate ! je m'demande si je vais pas t'intervieuwer aussi tiens ! http://carinelauredesguin.over-blog.com

Écrit par : carine-laure desguin | 20/06/2010

Les commentaires sont fermés.