25/09/2010

Christine Brunet a lu "Une Belle Epoque"

"J'ai lu "Une belle époque" de Kate Milie goulûment comme tous les livres qui me tombent sous la main puis je suis partie en vacances sans avoir écrit le premier mot de cette "fiche de lecture": j'avais besoin de laisser le roman trouver sa place dans mon univers littéraire.

Je reprends le stylo avec envie : l'histoire ne s'est pas effacée, tout au contraire. L'impression ressentie au fil des pages s'est précisée. Elle se meut peu à peu en réflexions que je vous propose cette fois...

Papotages, bavardages entre habitués dans un salon de discussion sur le net. Un lieu intemporel, des personnages abstraits qui n'existent que pour cette rencontre quasi quotidienne, que pour leurs petites joutes verbales.

Klimt, sujet sérieux ? Un prétexte, sans doute, pour les héros d'étoffer leur alter ego virtuel, de lui donner une dimension qui s'accommode mal du monde réel : lorsque l'un d'eux se lance dans la dimension réelle en décidant une rencontre (d'ailleurs se lance-t-il vraiment ?), la déception est au bout de l'expérience.

"Une belle époque" est un jeu de cache-cache, de non-dits avec ses périodes d'observation, d'enthousiasme, de morosité, de doutes et de surprises. Un monde où l'esprit est roi, les phrases reines, les idées maîtresses.

Drôle de cohabitation de "personnages-façades" qui n'existent que parce que les autres existent et poussent l'absurde jusqu'à créer à leur tour un personnage multiple à leur image collective. 

"Une belle époque", un roman sur la fin du XIXe siècle ? Non... A mon sens, un prétexte pour pointer du doigt l'un des grands mirages de notre siècle : celui de la toute puissance que nous fait miroiter le net..."

Merci Christine !

(J'attends avec impatience la sortie de ton polar "Nid de vipères")

Article paru sur le blog ALOYS (le 25 septembre 2010)

 CBcom.jpg

 

 

 

Commentaires

Encore une qui a succombé à l'attrait de cette belle époque si bien racontée par ta plume (qui, on le sait, agit tout à fait indépendemment de toi, ha-ha-ha!).

Écrit par : Edmée | 25/09/2010

Tout à fait... Je n'ai commis que les pages sur le net ! Le roman dans le roman ? J'ai été la scribe de mes personnages ;-)

Écrit par : Kate | 26/09/2010

Les commentaires sont fermés.