23/11/2010

Gauthier Hiernaux a lu "Une Belle Epoque"

1 an après sa parution, mon p'tit livre continue à faire couler de l'encre... (Ouiiii, je l'avoue, j'en suis fière).

Gauthier Hiernaux, auteur d'un tas de romans, à son tour, m'a offert une intéressante note de lecture.

Gros plan sur mes personnages ! (Si !)

"Je referme « Une Belle époque » avec un sentiment indéfinissable qui n’a aucun rapport avec la qualité littéraire du roman paru début 2010 chez Chloé des Lys.


Au-delà de l’histoire qu’elle nous livre, Kate Milie nous entraîne dans une réflexion sur les moyens de communication dont on use aujourd’hui à l’envi et la déshumanisation progressive de nos rapports sous le couvert de nos masques : nos ‘pseudos’.


« Valmont », le gémeau du ‘Salon des Mots’ se présente comme un libertin mais n’est-il pas un pervers narcissique qui s’invente une autre identité pour se jouer d’ « Icône » ?
« Jack » ne cabotine-t-il pas pour cacher au monde sa souffrance, physique et morale ?

« Chevalier Noir » est le seul personnage dont l’auteur nous fera entr’apercevoir le visage démasqué ? Cette découverte, réalisée par « Icône » sera décevante comme la réalité l’est souvent ? 

Au-delà de leur désir de communiquer et de leur passion commune, aucun de ces internautes ne souhaite dévoiler sa réelle identité. Le lecteur n’apprendra rien de leur passé, de leur motivation ni de leur vie. Et sans doute est-ce mieux ainsi…J’ai vraiment pris du bon temps en lisant « La Belle époque » de Kate Milie. Son écriture extrêmement fluide, son sens du rythme et l’alternance entre les tons des chapitres m’ont profondément séduit.
J’attends avec impatience son prochain ouvrage".

Merci Gauthier !

Tiens et si on partait sur le site de l'auteur de  "Grandeur et décadence de l'Empire de la Nouvelle Ere", une "fantastique" saga composée de 10 tomes... Les 3 premiers sont déjà parus chez Chloé des Lys, notre éditeur commun.

 

Commentaires

Merci pour le mention de mes nom et blog sur ton site Kate! Au week-end ucclois!
G

Écrit par : Gauthier | 24/11/2010

Les commentaires sont fermés.