20/06/2014

Balade littéraire sur la Jonction Nord-Midi

VENDREDI 25 JUILLET 2014

« La nocturne de la Jonction » 

Une promenade littéraire proposée par Guy Delhasse

 

Avec l’écrivaine Kate Milie

Et son roman  « Noire Jonction »

(180° éditions)


 

Départ : Gare du Midi (devant la fresque de Tintin -près du terminal Eurostar). Entrée Horta.

 

  Arrivée : Hôtel Méridien (devant la gare Centrale)

 

 Heure de départ : 19h

 

  Durée : 2h30

  

  Prix : 6 euros (trajet en train compris)

 

  Réservation : 0479/85 96 69 guy.delhasse@skynet.be  ou kate.milie@hotmail.com

 

        

      « Noire jonction » est un sacré  polar ! Comme son titre le pointe avec précision, il déroule son tapis noir entre les gares du Nord et du Midi en passant par la Centrale et bien d’autres lieux reliés par cette fameuse jonction Nord-Midi. Son auteure Kate Milie a voulu fêter, par l’élaboration d’un polar, les soixante ans de ce lien ferroviaire qui a fait couler beaucoup d’encre en détruisant de vieux quartiers pittoresques, une véritable « saignée ferroviaire » !  L’auteure, a donc  accepté de partager avec le public un double défi : créer un itinéraire qui va l’inviter à vivre  le roman et commenter les lieux visités. De fait, ce roman est bourré de quais, de quartiers de gare, de rues, d’hôtels de statues, de bouts d’histoire. Guy Delhasse, lui, va se charger de « faire parler le roman » à travers les questions qu’il posera à son auteure durant un parcours tenu secret…

   Un rendez-vous unique, exceptionnel, à ne pas manquer !

 

 Le roman 

 

    De drôles de choses se déroulent dans un collectif d’artistes qui veut se réapproprier la ville par  l’art et l’écriture.  Des «bars à texte » sont organisés pour commémorer les soixante ans de la jonction. Marie, une guide, s’apprête à accueillir un écrivain en résidence. Et un premier cadavre sur le rail met tout ce petit monde en émoi. Le mystère est souterrain, total et entier….

 

  Les lieux 

  Le roman dresse  un véritable état des lieux des gares bruxelloises. Il les visite chacune. Il porte une passion tendre pour les petits et grands lieux, des plus audacieux aux plus chics comme la rue d’Aerschot ou l’hôtel Méridien, le bar du Métropole. Il laisse transpirer une passion pour Bruxelles en plaçant des personnages qui peuvent l’apprécier. Il fait respirer les lignes souterraines de la ville, invite le lecteur à sentir les humeurs citadines des quartiers survivants. Il incarne l’âme d’une ville qui se visite, aussi, via ses entrailles et son fleuve d’acier…

(Texte : Guy Delhasse - écrivain et guide)

Les commentaires sont fermés.